Foire Aux Questions pour les utilisateurs satisfaits


1. Informations sur le produit RnA ReSet

Ouvrir tout Fermer tout
  • Comment sont fabriqués ReMag® et ReMyte® ?
    Remarques du fabricant sur ReMag® et ReMyte®.

    Pour comprendre comment ReMag® et ReMyte® sont créés, il est nécessaire d'avoir une compréhension de base de la chimie des ions, de l'ionisation, du potentiel d'ionisation et de l'absorption minérale. Quelques recherches de base sur Google à l'aide des mots-clés ci-dessus vous permettront d'obtenir les informations de base nécessaires.

    Le magnésium ReMag® et les minéraux ReMyte® sont sous la même forme que celle présente naturellement dans notre alimentation. Tous ces minéraux sont liquides, ioniques, monoatomiques (ions minéraux uniques en solution) et leur taille est de l'ordre du picomètre. Jusqu’à là, il n'y a pas de nanotechnologie. Les picomètres sont des unités de mesure, rien d'autre. (Il y a un quadrillion, 1 000 000 000 000 de picomètres dans un mètre).

    ReMag® et ReMyte® ne sont pas seulement des solutions ioniques. Le concept d'ion fait référence à une charge, pas à une taille. Les ions en solution peuvent encore former de grands complexes ou des structures en réseau, augmentant ainsi leur taille au-delà de celle d'un ion individuel. Ils ont également tendance à se lier à l'hydrogène et à l'oxygène pour former des oxydes et des hydroxydes de magnésium, qui agissent comme des antiacides pour neutraliser l'acide gastrique. Ils sont également laxatifs et difficiles à digérer, ce qui nécessite de l'énergie.

    Notre technologie garantit que les ions individuels en solution restent individuels (monoatomiques) et nous les distinguons donc des solutions ioniques complexes faibles et les appelons minéraux picométriques. La taille d'un ion individuel, s'il est ionique et n'est pas lié à un composé ou à d'autres ions, relève d'unités de mesure en picomètres. La taille d'un ion individuel est déterminée par la nature de l'élément et par sa masse atomique. Par exemple, l'ion de magnésium peut être aussi petit que les lois de la nature le permettent. En particulier, nous ne pouvons pas réduire la taille d'un seul atome de magnésium ; nous pouvons seulement nous assurer que cet atome ne se combine pas avec d'autres atomes pour former des groupes d'atomes plus importants. Il va de même pour les ions. La taille d'un seul ion magnésium monatomique est d'environ 86 picomètres. Notre procédé garantit que le magnésium reste en taille picométrique pour permettre une absorption cellulaire maximale.

    Le véritable secret de notre procédé réside dans le fait que nous contrôlons tous les facteurs du processus d'ionisation afin que le produit final soit un ion magnésium de la taille d'une picoparticule monoatomique (absorbé par les systèmes racinaires des plantes puis libéré dans notre système digestif et absorbé par les cellules). Le processus d'ionisation lui-même est complexe, mais ne diffère pas de ce qui se passe dans la nature à chaque minute.

    Pour réitérer, nous ne permettons pas aux ions de se combiner en groupes ioniques complexes ou en composés qui nécessiteraient l'énergie du corps pour leur décomposition et pour leur absorption.

    Comment la nature fournit-elle des minéraux au corps humain ? Lorsque nous mangeons des aliments (idéalement la source la plus naturelle de minéraux), les minéraux sont libérés de nos aliments par l'action de l'acide chlorhydrique et des sucs gastriques dans l'estomac. En fait, les sucs digestifs ionisent les minéraux contenus dans les aliments en formant des ions uniques, et non des chélates, des composés ou de grands groupes d'ions. Les ions sont à la base de l'énergie et des fonctions biologiques. Ce n'est qu'après la libération des ions de l'aliment que les minéraux ionisés, qui portent une charge électrique positive, sont fixés à un support très puissant, chargé négativement, par l'intermédiaire d'une protéine chélatrice ou porteuse. Il passe ensuite dans le corps ou est absorbé par les protéines. Il peut aussi passer dans l'intestin sous la forme d'un ion minéral non attaché, chargé positivement, pour être absorbé par les récepteurs ioniques locaux.

    Un ion est un atome ou un groupe d'atomes qui ont une charge électrique positive ou négative. Les ions chargés positivement sont appelés cations (les minéraux forment des cations), tandis que les ions chargés négativement sont appelés anions. Les ions sont formés en ajoutant des électrons aux atomes ou aux molécules neutres ou à d'autres ions, ou en enlevant des électrons à ces derniers. Tout le monde sait que pour que le corps puisse absorber efficacement et complètement les minéraux, ceux-ci doivent avoir une charge électrique afin de pénétrer les barrières cellulaires. Nous voulons que le minéral soit absorbé par la cellule, et pas seulement par la circulation sanguine. Cette charge électrique existe autour de l'atome parce qu'il lui manque un électron ou parce qu'il a des électrons supplémentaires autour de lui. Cette charge fait interagir les ions, qui s'attirent ou se repoussent mutuellement à la recherche d'un autre ion pour apporter ou retirer des électrons supplémentaires. C'est la charge d'une particule qui permet aux minéraux d'activer les nombreuses fonctions qu'ils accomplissent dans l'organisme. Mais n'oubliez pas que le minéral portant une charge ionique peut encore se trouver dans un complexe qui le rend trop gros pour pénétrer dans les cellules.

    En raison de leur charge électrique, les minéraux sont fondamentalement des catalyseurs (déclencheurs de réaction) et des cofacteurs dans les processus métaboliques. Le liquide qui entoure nos cellules est saturé de cations et d'anions, tout comme le liquide à l'intérieur de nos cellules. En raison de cette séparation des atomes ayant des charges électriques spécifiques, un gradient électrique, ou courant, se forme à travers la membrane cellulaire. Grâce à ce courant, les particules ioniques minérales chargées peuvent traverser plus facilement la membrane cellulaire. Le minéral doit être dans un état ionique pour que cela se produise !

    Les minéraux ioniques monoatomiques, de la taille de picomètres, ont déjà une charge et des dimensions que le corps reconnaît et comprend, de sorte qu'ils peuvent être facilement assimilés à travers les membranes cellulaires perméables sélectives de la tête aux pieds. Les minéraux ioniques monoatomiques sont également facilement transportés à travers les membranes cellulaires hautement sélectives de l'appareil digestif humain. Comme les minéraux ioniques sont chargés, le corps doit utiliser moins d'énergie pour absorber ces minéraux. Cependant, certains ions sont liés à des protéines porteuses, ou chélatés, ou complexés à des acides aminés et doivent être décomposés en plus petites parties et acquérir une charge électrique pour traverser la membrane intestinale.

    Le gradient électrique (ions chargés) permet aux minéraux ioniques de circuler facilement de la zone de plus forte concentration (le tube digestif, de la bouche aux intestins) vers la zone de plus faible concentration (les cellules du corps).

    Le corps absorbe les ions monoatomiques de la taille de picomètres avec une plus grande efficacité que les autres formes de minéraux, car la plupart des autres minéraux doivent passer par tous les processus de digestion pour devenir des particules chargées plus petites. En fait, les membranes qui tapissent notre tube digestif conservent leur charge électrique spécifique sous la forme de récepteurs d'ions. L'organisme maintient cette charge sur la paroi des membranes pour faciliter l'absorption des nutriments. Les différentes régions réceptrices conservent des qualités de charge différentes, ce qui permet d'attirer la multitude de nutriments qui passent dans le tube digestif.

    Nous pensons qu'il est plus logique de fournir à l'organisme des minéraux sous une forme équivalente à celle des minéraux présents dans les aliments, car l'estomac crée des minéraux ioniques à partir des aliments.
  • Dois-je siroter mon eau minérale tout au long de la journée ? Qu'est-ce que cela signifie en réalité ?
    Le processus de reminéralisation du corps avec ReMag®, ReMyte® ou avec le reste de nos formules minérales exige une bonne hydratation.

    La Dre Dean a écrit son protocole recommandé pour se procurer une bonne hydratation. Il s'agit d'ajouter des minéraux (ReMag®, ReMyte®, ReCalcia®) à 1 litre d'eau, d'ajouter 1/4 de cuillère à café de sel rose de l'Himalaya ou d'un autre sel minéral, et de boire un litre de cette boisson par petites doses tout au long de la journée.
  • Le ReMag® traversera-t-il la barrière cérébrale ?
    Je pense beaucoup à la barrière cérébrale depuis 2009 grâce à une étude sur les rats intitulée « Améliorer l'apprentissage et la mémoire en augmentant les niveaux de magnésium dans le cerveau » (en anglais, Enhancement of learning and memory by elevating brain magnesium). Tout le monde avait entendu parler de cette étude, car la nouvelle selon laquelle le magnésium breveté était capable de pénétrer dans le cerveau et le liquide céphalo-rachidien (des rats) était vantée sans relâche. Les auteurs de l'étude ont suggéré que seul leur magnésium était capable de pénétrer l'impénétrable barrière cérébrale. J'ai su immédiatement qu'il s'agissait d'une incroyable exagération, car même l'oxyde de magnésium avec une absorption de 4 % peut avoir des effets positifs sur le cerveau. J'ai lu l'étude sur le thréonate de magnésium et j'ai confirmé qu'il n'y avait qu'une augmentation de 7 % du magnésium dans le LCR (liquide céphalo-rachidien) par rapport à celle du citrate de magnésium. Avec cette petite différence minime, les auteurs de l'étude ont déclaré que leur produit était le Saint Graal en ce qui concerne la pénétration de la barrière cérébrale.

    Voici ce que j'ai écrit sur mon blog en 2014 à propos de l'étude sur le thréonate de magnésium :
    Les fabricants affirment que leur magnésium unique permet de franchir la barrière hémato-encéphalique. À vrai dire, cette affirmation n'est absolument pas exacte. Le traitement des migraines, des crises d'épilepsie, des accidents vasculaires cérébraux, des traumatismes crâniens et d'autres problèmes du système nerveux, même avec de l'oxyde de magnésium fortement non absorbé (à 4 %), montre que tout le magnésium agit au niveau neuronal, ce qui signifie qu'il atteint le cerveau dans une certaine mesure. Les études sur les animaux utilisant le thréonate de magnésium occultent le fait que d'autres magnésiums pourraient également provoquer certains de ces effets.

    Personnellement, lorsque je prends du thréonate de magnésium, j'ai la diarrhée, ce qui signifie pour moi qu'il n'est pas entièrement absorbé au niveau cellulaire comme l'est le ReMag®. Une rapide recherche sur Google m'a permis de constater qu'il s'agit d'un produit breveté, d'où l'utilisation de cette étude animale pour promouvoir un produit commercial. En août 2013, j'ai appris par le fournisseur de ce magnésium qu'il y avait subi une augmentation de 400 % du prix de vente une fois établi sur le marché. Créer une demande et ensuite augmenter le prix est une astuce bien connue.

    Le chapitre 3, intitulé « Transport du magnésium à travers la barrière hémato-encéphalique » — extrait du livre « Magnésium dans le système nerveux central » (Magnesium in the Central Nervous System) — montre que toute forme de magnésium complémentaire a accès au cerveau. Le résumé édité suivant vous montre pourquoi : (Les mots entre parenthèses sont mes ajouts).

    La constatation que les niveaux de magnésium sont réduits dans les maladies cérébrales aiguës et chroniques a conduit à un récent regain d'intérêt pour le rôle du magnésium dans le système nerveux normal et lésé, bien que les mécanismes de diminution du magnésium dans les états pathologiques et leur disponibilité dans le tissu nerveux après administration ne soient pas entièrement compris. Le cerveau possède deux grands systèmes de barrière : (1) la barrière hémato-encéphalique formée par les cellules endothéliales des capillaires cérébraux qui séparent le sang du liquide extracellulaire dans le neuropil (une masse dense d'axones non myélinisés, de dendrites et de processus de cellules gliales) ; et (2) la barrière sang-fluide céphalo-rachidien (LCR) formée par les cellules épithéliales choroïdes qui séparent le sang du LCR... Récemment, des membres potentiels de la mélastatine ont été identifiés comme des canaux cationiques à potentiel de réception transitoire pour le transport du magnésium. Bien que l'on ne sache pas si les cellules épithéliales choroïdiennes expriment ces molécules, elles sont exprimées par les cellules endothéliales du cerveau et pourraient jouer un rôle dans le transport du magnésium. Il est clair que le magnésium pénètre dans le SNC par la barrière cérébrale et est activement transporté par les cellules épithéliales choroïdiennes dans le LCR.

    Ce résumé nous montre clairement l'importance du magnésium pour le cerveau, car il possède son propre mécanisme de transport.

    Le premier chapitre de ce livre est intitulé « La concentration de magnésium libre dans le cerveau humain ». Le résumé édité suivant place le magnésium dans un rôle central dans le cerveau :
    La concentration cellulaire de magnésium libre peut être déterminée dans le cerveau humain par spectroscopie de résonance magnétique du phosphore. Cette technique a été utilisée sur le cerveau humain et permet de mieux comprendre l'action du magnésium au niveau cellulaire. Le magnésium mesuré dans le cerveau humain est environ deux fois moins important que dans les muscles squelettiques humains. Ce résultat est probablement lié à la concentration plus faible d'ATP dans le tissu cérébral. (Le magnésium est nécessaire à 6 des 8 étapes de la production d'ATP. Ainsi, si le cerveau produit moins d'ATP, il stocke et a besoin de moins de magnésium).

    La possibilité de déterminer le magnésium cellulaire a permis son étude dans une variété de pathologies neurologiques, et particulièrement dans celles où une production d'énergie mitochondriale défectueuse représente un facteur causal primaire dans la pathogenèse. Des tests ont démontré que le magnésium cellulaire est une fonction de la charge énergétique des cellules du cerveau, et qu'une respiration mitochondriale défectueuse entraîne une altération de l'homéostasie du magnésium cellulaire. Une diminution du magnésium cellulaire a également été constatée dans les lobes occipitaux de patients souffrant de divers types de migraines et de céphalées. En outre, l'évaluation par spectroscopie de résonance magnétique du phosphore du magnésium dans le cerveau peut aider au diagnostic différentiel de l'atrophie du système multiple et de la maladie de Parkinson, offrant ainsi un nouvel outil de diagnostic.

    Vous savez maintenant combien le magnésium est important pour votre cerveau. Veillez à utiliser un supplément de magnésium bien absorbé comme ReMag® pour obtenir d'excellents résultats.
  • Les remarques du fabricant sur la taille des particules (minéraux)
    La détection de la présence de magnésium se fait à l'aide d'un spectromètre ICP-OES. Cela nous indique qu'il y a effectivement du magnésium dans le produit et le quantifie pour nous afin que nous sachions quelle quantité de magnésium est présente dans le produit. L'ICP-OES ne nous renseigne pas sur la taille des particules.

    Avela Labs a utilisé l'instrument de diffusion dynamique de la lumière Malvern PCS pour tenter de trouver des particules dans le ReMag®. Le PCS analyse les échantillons de particules dans la gamme de taille de 1 nm à 1000 nm (0,001-1 micron). Aucune particule n'a été détectée à l'intérieur de ce rang de tailles, ce qui indique que ReMag® contient des particules inférieures à 0,001 micron.

    ReMag® est une solution ionique monoatomique. Il n'existe pas de moyen direct de mesurer sa taille ionique (ou son rayon ionique). Elle est en fait déterminée indirectement en mesurant la longueur de la liaison interatomique. Les rayons ioniques sont difficiles à mesurer avec un certain degré de certitude et varient en fonction de l'environnement de l'ion ainsi que de plusieurs autres facteurs. La distance entre deux ions dans une structure cristalline ionique peut être déterminée par la cristallographie aux rayons X, qui donne les longueurs latérales de la cellule unitaire du cristal. Le rayon ionique n'est pas une propriété fixe d'un ion donné, mais varie en fonction du nombre de coordination, de l'état de spin et de nombreux autres paramètres. Il est donc très difficile de déterminer la taille réelle des particules ReMag®. Nous sommes sûrs qu'ils sont plus petits que 0,001 micron. En utilisant la cristallographie aux rayons X, nous calculons/estimons que les particules ReMag® ont une taille d'environ 70-86 picomètres.
  • Origine et pureté du ReMyte® et du ReCalcia®.
    Solutions minérales ReMyte® et solution ReCalcia®. Le calcium contient à la fois des ions et des minéraux. Tous les minéraux sont en fait inorganiques, quelle que soit leur source. Ne laissez pas cela vous contrarier. Définition de minéral : ce qui n'est ni une matière animale ni une matière végétale, mais une substance cristalline formée par des processus inorganiques [processus qui ne proviennent pas d'un organisme vivant]. Par définition, les minéraux sont donc inorganiques. Il y a beaucoup de confusion et de controverse sur la question des minéraux organiques et inorganiques et sur l'application efficace des uns et des autres. Il y a beaucoup d'informations et de nombreuses opinions diffusées concernant les meilleures sources de minéraux dans les aliments. Vu que les opinions varient, vous obtiendrez, selon ce que vous lisez, des informations contradictoires. Remarque : Le corps humain contient principalement des minéraux inorganiques, à quelques exceptions près. Par exemple, l'hémoglobine (globules rouges) contient du fer.

    Vous lirez, par exemple, que les minéraux des roches ne sont pas utilisés par le corps, mais qu'ils sont également dangereux. Compte tenu des incohérences et des confusions que créent ces opinions, il est essentiel d'injecter un peu de logique dans ce débat.

    D'un point de vue réaliste, les sources de minéraux (eau minérale ou aliments) n'ont aucune importance. Le facteur le plus important est la taille et la forme sous laquelle on les trouve. Les minéraux sont délivrés plus efficacement dans une base d'eau entièrement ionisée (dans leur état atomique), tel qu'ils sont présents dans la nature. La plante prend des minéraux inorganiques dans le sol où elle pousse. Il les synthétise ensuite en taille et en forme ioniques par absorption dans les racines, où les minéraux sont combinés à l'eau et transportés dans toute la plante.

    L'eau minérale, qui est saturée de molécules minérales inorganiques dissoutes dans les roches, est transformée en forme ionique par des forces naturelles, mais elles restent inorganiques. Les solutions ioniques fabriquées à partir de minéraux élémentaires suivent essentiellement le même processus, mais réalisé par l'homme. Une fois que le corps les reçoit, il sait intuitivement ce qu'est le minéral et ce qu'il doit en faire, quelle que soit sa source. Encore une fois, il est important de noter que le fait de consommer des minéraux provenant de sources végétales, de solutions minérales ou de pilules n'a aucune importance. Ce qui compte, c'est le temps nécessaire à l'organisme pour décomposer le minéral en son état atomique (ionique) afin de l'utiliser efficacement au niveau cellulaire. ReMyte® contient des minéraux sous une forme que le corps peut reconnaître et utiliser immédiatement.
  • Source et pureté de l'acide sorbique
    L'acide sorbique présent dans ReMag® et ReMyte® provient du sorbier (Sorbus domestica). De nombreux aspects des méthodes agricoles utilisées pour produire le sorbier dont est issu l'acide sorbique peuvent être considérés comme biologiques. L'étiquetage d'un ingrédient comme étant biologique nécessite une certification par une tierce partie. C'est une affaire coûteuse. En raison du taux d'utilisation et de la nature de l'ingrédient qui est isolé du sorbier, le fabricant a choisi de ne pas se procurer la certification par une tierce partie. Sachez également que les aliments certifiés biologiques ne sont pas nécessairement exempts de pesticides. Certains pesticides sont autorisés dans l'agriculture biologique.

    Le risque potentiel d'exposition aux pesticides lors de l'utilisation de 0,025 % est infinitésimal et n'a pas été important pour nous dans le choix de cette source d'acide sorbique. Dans ce cas, une source non OGM est plus importante.
  • Que dois-je faire si je commence à me sentir mal ?
    Les personnes qui m'ont écrit souhaitent clairement éprouver un plus grand sentiment de bien-être. Là où ils ont besoin de plus d'explications c'est le processus par lequel, lorsqu'ils changent certaines choses, ces changements deviennent réels. Qu'est-ce que je veux dire par là ? Je veux dire que les changements que vous ne comprenez pas (ou parfois que vous ne voulez même pas) se produiront et mèneront aux changements que vous vouliez vraiment au départ.

    Ainsi, lorsque votre corps est nourri de nutriments bien absorbés et que vous ressentez des symptômes temporairement inconfortables, vous pouvez commencer à vous inquiéter. Je l'entends souvent : « Le mien agit ainsi et ainsi... Pouvez-vous l'arrêter ? » S'ils comprenaient que ce sont des signes d'une bonne santé plus permanente, ils ne demanderaient jamais l'arrêt des changements.

    Comme je l'ai déclaré dans mes livres et dans d'autres publications, les gens sont conditionnés par la pratique médicale traditionnelle. Lorsqu'ils éprouvent des expériences qu'ils perçoivent comme « mauvaises », ils rendent visite à leur médecin pour se faire passer des examens, se font prescrire des médicaments et croient qu'avaler une pilule résoudra immédiatement leur problème. Ils ne tiennent même pas compte de l'effet du médicament ou de ses effets secondaires.

    C'est pourquoi il est important que je vous informe, lecteur ou lectrice, sur le cycle naturel du bien-être.

    Le cycle naturel du bien-être
    Le processus de bien-être de chaque personne est unique. Il est influencé par de nombreux facteurs différents tels que : le régime alimentaire, l'exercice, l'air frais, la lumière du soleil, les médicaments, les suppléments, l'hérédité, l'hydratation, etc. Cependant, le cycle du bien-être prend certaines choses en main et comprend les processus suivants :

    Activation
    Il s'agit de la phase active du processus de bien-être. Les enzymes et autres systèmes biologiques sont activés. Les cellules, les organes et les systèmes sont « réveillés ». Pendant cette phase d'établissement d'une bonne santé, les gens se plaignent souvent d'être tremblants, anxieux ou nerveux. Ils ressentent également des picotements et des piqûres, des brûlures ou des contractions et des douleurs aléatoires. Ces expériences ne sont pas les symptômes d'un trouble du corps. Ils sont la preuve que le fait de nourrir le corps avec des nutriments bien absorbés le réveille de son marasme. Un corps éveillé est un corps qui étend déjà son bien-être.

    Reposez-vous
    D'autre part, certains clients se plaignent d'être fatigués ou ont l'impression de devoir faire des siestes fréquentes. C'est le corps qui communique qu'il a besoin de repos afin de traiter et d'intégrer les changements qu'il effectue. Il fait partie intégrante du cycle naturel du bien-être.

    Détoxification
    Le troisième processus que les gens connaissent dans le cycle du bien-être naturel est la détoxification. Lorsqu'ils ont un intestin sain, la détoxification est une partie naturelle de la création d'une bonne santé, si naturelle que la plupart des gens ne la remarquent même pas. Cependant, lorsque les cellules libèrent les toxines plus rapidement que l'intestin ne les excrète, les utilisateurs signalent souvent des symptômes de détoxication tels que de légers maux de tête, des symptômes de grippe légère, des selles molles ou de la diarrhée, des éruptions cutanées, etc. Comme l'activation et le repos, la détoxification n'est pas un trouble de l'organisme ou un effet secondaire de la supplémentation. Il s'agit d'une phase du cycle naturel du bien-être.

    Conclusion
    L'activation, le repos et la détoxification sont trois phases qui font partie intégrante du processus naturel de bien-être. Chaque phase est nécessaire pour permettre à votre corps d'évoluer vers une santé plus réussie. Une fois que vous aurez compris que ces étapes sont la preuve que votre corps absorbe et utilise vos nutriments, vous pourrez cesser de vous inquiéter et soutenir votre corps dans son processus de bien-être.
  • Supplémentation avec ReCalcia®
    La première chose à faire est de déterminer la quantité de calcium contenue dans les aliments que vous consommez. Vous pouvez trouver des informations en ligne sur la teneur en calcium des aliments. Essayez de le suivre pendant quelques jours.

    Une fois que vous savez où vous en êtes, vous pouvez décider si la supplémentation en calcium vous convient. La Dre Dean suggère que si vous consommez 300 mg ou plus (mais moins de 600 mg) d'aliments riches en calcium, vous pouvez envisager d'utiliser 1 cuillère à café de solution ReCalcia®. Si vous consommez 300 mg ou moins d'aliments riches en calcium, vous pouvez envisager d'utiliser 2 cuillères à café de ReCalcia®. Vous pouvez également commencer lentement avec ce produit, en commençant par 1/4 de cuillère à café par jour et en augmentant ce dosage jusqu'à 1 ou 2 cuillères à café par jour.

    Si vous consommez 600 mg de calcium par jour ou plus d'aliments riches en calcium, vous n'avez pas du tout besoin de supplémentation en calcium. La Dre Dean suit les directives de l'UE et de l'OMS en matière de supplémentation en calcium, d'après lesquelles 600 mg de calcium par jour seraient suffisants pour la plupart des gens.
  • RnA ReSet Drops™
    RnA Reset Drops™ est en développement depuis juin 2010 et fait partie d'un certain nombre d'études en cours à long terme. Grâce à ce processus de recherche et aux observations répétées des mêmes variables sur une longue période, notre confiance grandit et la Dre Dean élargit l'offre de produits de RnA Reset Drops™ aux consommateurs du monde entier.
    Il existe également des rapports à court terme et des rapports informels que nous pouvons partager avec les consommateurs et qui devraient vous aider à reconnaître l'adéquation de RnA Reset Drops™ pour vous. Récemment, la Dre. Dean et son équipe ont réalisé une étude sur la culture de plantes vivantes qui donnera les résultats escomptés. Les détails du projet en question sont présentés dans cette vidéo :

    https://youtu.be/JYtwEN2zj-E

    RnA Reset Drops™ est produit de manière similaire aux remèdes homéopathiques - ce qui signifie qu'ils mettent en exergue la résonance des doses précédentes. Ainsi, dans la génération 147 - ou dans une dose de 147 - leur résonance peut agir comme un « accord » ou comme un équilibreur. RnA Reset Drops™ a été testé à plusieurs reprises sur la machine Zyto et s'est avéré capable de stabiliser de nombreuses charges de stress dans le champ énergétique du corps. Veuillez trouver plus d'informations dans cette l'interview :

    https://drcarolyndeanlive.com/2014/08/11/zyto-machine-and-rna-drops/

    Quant aux données informels, près d'un millier de rapports de consommateurs ont démontré la puissance et l'efficacité de RnA ReSet Drops™. Les rapports font état d'une augmentation de l'énergie, d'une amélioration de l'humeur, d'un équilibrage de la glycémie et d'une modification des envies, notamment une réduction des envies de sucre, de cigarettes et d'alcool. De nombreux consommateurs remarquent des améliorations au niveau des cheveux et de la peau, de l'énergie et de l'humeur dès les 30 premiers jours. Plusieurs rapports sur l'amélioration des conditions chroniques suggèrent qu'à une dose quotidienne de 15 gouttes deux fois par jour, au moins 90 jours d'utilisation sont recommandés.

    Enfin, chaque lot de RnA ReSet Drops™ est testé par des laboratoires certifiés par la FDA, ce qui révèle la qualité et la cohérence du produit. Chaque lot est exempt d'allergènes et de métaux lourds et reflète les propriétés nutritionnelles bénéfiques des sucres naturels, des acides aminés et du phosphore.

    Nous sommes fiers de proposer RnA ReSet Drops™ à nos clients.

2. Certificats de qualité

Ouvrir tout Fermer tout
  • ReMag® Magnésium pico-ionique
    Stacks Image 321
  • ReMyte® Solution minérale pico-ionique
    Stacks Image 326
  • ReCalcia® - Calcium pico-ionique
    Stacks Image 331
  • Pico-Silver™ Solution

Picomineral.fr

ReMinéralisez-vous ! Minéraux hautement absorbables par la Dre Carolyn Dean - RnA ReSet

Nouvelles