Le magnésium aide à lutter contre les problèmes liés au vieillissement (2ème partie)

Le magnésium aide à lutter contre les problèmes liés au vieillissement (2ème partie)

Dans la deuxième partie de cette série, la Dre Dean nous explique plus en détail la relation entre le magnésium et le vieillissement. La suite de la première partie sur La relation entre le magnésium et le vieillissement. L'American Academy of Anti-Aging Medicine (A4M, Académie américaine de médecine contre le vieillissement) est la principale autorité en matière de médecine alternative anti-âge.

Sa mission est de « promouvoir la recherche et les technologies permettant de détecter, de traiter et de prévenir les maladies associées au vieillissement, ainsi que les traitements destinés à prolonger la durée de vie humaine et à optimiser le processus de vieillissement. (…) Cette académie compte actuellement plus de 26 000 membres ».

Lorsque j'ai assisté à l'une de leurs conventions il y a de nombreuses années, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui avait subi des liftings ou des opérations de chirurgie plastique, procédures souvent utilisées pour l'anti-âge. Je n'y suis jamais retournée. Je ne suis pas du côté de la médecine allopathique ou alternative dans le débat sur le vieillissement, car je ne considère pas que le traitement hormonal substitutif soit la solution. Voici ce que je dis dans mon livre :

Trois choses que vous devez savoir sur le magnésium et le vieillissement

  1. Le vieillissement est en soi un facteur de risque de carence en magnésium. En effet, avec l'âge, nous souffrons d'une carence en magnésium et devons donc en consommer davantage dans notre alimentation et sous forme de complément.
  2. Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson sont toujours déficientes en magnésium.
  3. Les télomères, un facteur critique du vieillissement, sont protégés par le magnésium.

Il y a trois cents ans, les gens ne vivaient pas aussi longtemps qu'aujourd'hui. À l'époque, les conditions étaient si insalubres que de simples éraflures et coupures devenaient souvent des blessures mortelles. La tuberculose, favorisée par un environnement extrêmement étroit, un faible ensoleillement, l'humidité et le manque de légumes frais, était très contagieuse et beaucoup en sont morts. Les foyers intérieurs sans ventilation suffisante provoquaient des bronchites chroniques et des emphysèmes, si tant est que les gens vivent assez longtemps pour développer ces maladies.

Lorsque nous avons introduit l'assainissement universel, les maladies infectieuses ont commencé à reculer. Le sol était encore fertile et les plantes absorbaient des nutriments vitaux. Le bétail mangeait les plantes et les gens absorbaient les nutriments en mangeant de la viande et des produits frais. Mais la révolution industrielle a porté atteinte à notre santé de manière inédite, les usines produisant de la fumée et des poisons chimiques. Les techniques d'agriculture industrielle ont commencé à empoisonner les sols avec des pesticides, des herbicides et des engrais azotés. Le sol est devenu sans vie.

Nous pouvons penser que la situation s'est améliorée au cours de ce siècle grâce à nos médicaments et à nos technologies médicales, mais comme nous l'avons vu, nous sommes également devenus toxiques et notre santé est altérée, en particulier dans les environnements pollués où notre alimentation de base est compromise. Cependant, la prise de pilules anti-âge et de mégavitamines n'ajoute pas d'années à votre vie Une excellente alimentation qui fournit des nutriments optimaux, de l'exercice et du repos, une attitude optimiste et des nutriments thérapeutiques sont les véritables clés de la longévité.

Vieillissement = calcification

Dans les sociétés industrialisées, le vieillissement est associé à une prévalence croissante de l'hypertension, des maladies cardiaques, de la diminution de la sensibilité à l'insuline et du diabète. En général, le vieillissement implique également une modification des niveaux d'ions calcium un magnésium, qui ne se distinguent pas de ceux observés dans l'hypertension et le diabète. Comme indiqué dans l'introduction de la troisième partie, le Dr Pierre Delbet, un scientifique français célèbre par ses travaux sur le magnésium, qui exerçait son activité au début du XXème siècle, pensait que les tissus du corps vieillissant contiennent trois fois plus de calcium que de magnésium. Il savait que le calcium se précipite dans les tissus la déficience en magnésium. Il a observé la toxicité de l'excès de calcium dans les testicules, le cerveau et d'autres tissus, et a soutenu, il y a près d'un siècle, que la déficience en magnésium joue un rôle dans la sénilité.

Au 8ème chapitre de mon livre, j'ai parlé de la résistance à l'insuline et de son rôle dans l'aggravation de l'hypertension, des maladies cardiaques et du diabète mellitus. Les états de résistance à l'insuline, ainsi que ce qui est souvent considéré comme un vieillissement « normal », se caractérisent par une accumulation de calcium dans le corps et par un appauvrissement en magnésium dans les cellules. Dans cette optique, les chercheurs cliniciens de ce siècle suggèrent enfin qu'un déséquilibre des ions calcium et magnésium pourrait être le chaînon manquant responsable de la coexistence clinique fréquente de l'hypertension, de l'athérosclérose et des troubles métaboliques au cours du vieillissement.

Comme le montrent les expériences réalisées sur les animaux et les études épidémiologiques, une carence en magnésium et un excès de calcium peuvent accroître notre susceptibilité aux maladies cardiovasculaires et accélérer le vieillissement. Dans une étude portant sur des résidents de maisons de retraite les faibles niveaux de magnésium ont été associés de manière significative à deux affections dont souffrent les personnes âgées : les crampes au mollet et le diabète mellitus. Les centenaires ont des niveaux de magnésium corporel total plus élevés et des niveaux de calcium plus faibles que la plupart des personnes plus jeunes.

Les « médicaments intelligents » tels que le piracetam, l'oxiracetam, le pramiracetam et l'aniracetam sont censés améliorer l'apprentissage, faciliter le flux d'informations entre les deux hémisphères du cerveau, aider le cerveau à résister aux lésions physiques et chimiques, et sont relativement exempts d'effets secondaires. Le magnésium répond à tous les critères ci-dessus d'un « médicament intelligent », mais il est beaucoup moins cher et n'a pas d'effets secondaires.

Longévité

En 1993, le Dr Jean Durlach, un éminent expert français dans le champ de la médecine magnésium a résumé les recherches menées à ce jour sur le magnésium et le vieillissement en sept points.

  1. Une déficience chronique limite en magnésium réduit la durée de vie des rats.
  2. La déficience en magnésium accélère le vieillissement par ses divers effets sur les systèmes neuromusculaire, cardiovasculaire et endocrinien, sur les reins et sur les os, ainsi que sur les systèmes immunitaire, antistress et antioxydant.
  3. Dans les pays les plus développés, l'apport en magnésium de la population générale, quel que soit son âge, est marginal : environ 4 mg/kg/jour au lieu du minimum de 6 mg/kg/jour nécessaire au maintien de l'équilibre du corps. Cependant, les maladies, les handicaps et les déficiences physiques ou psychologiques exposent les personnes âgées à des déficiences nutritionnelles plus graves et à des besoins plus élevés.
  4. Lorsqu’une personne atteinte l’âge de soixante-dix ans, l'absorption du magnésium est deux tiers de ce qu'elle est à trente ans
  5. Les différents mécanismes de déficience comprennent la malabsorption intestinale, la réduction de l'absorption et de la mobilisation osseuse (ostéoporose), l'augmentation des pertes urinaires, le stress chronique, la résistance à l'insuline entraînant un diabète avec de graves pertes de magnésium urinaire, une réponse inadéquate à la stimulation surrénalienne, les pertes dues aux médicaments — en particulier les diurétiques —, la dépendance à l'alcool et le tabagisme.
  6. Les symptômes d'une déficience en magnésium chez les personnes âgées comprennent des symptômes du système nerveux central, qui semblent largement « névrotiques » :  Anxiété, émotivité excessive, fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, crises nerveuses, troubles respiratoires Les symptômes du système nerveux périphérique sont fréquents : élancements dans les membres, crampes, douleurs musculaires. Les troubles fonctionnels comprennent les douleurs thoraciques, l'essoufflement, l'oppression thoracique, les palpitations, les systoles supplémentaires (battements cardiaques intermittents après un battement supplémentaire isolé), les anomalies du rythme cardiaque et le syndrome de Raynaud. Les perturbations du système nerveux autonome impliquent les systèmes nerveux sympathique et parasympathique, provoquant une hypotension à montée rapide ou une hypertension limite. Chez les patients âgés, l'émotivité excessive, les tremblements, la faiblesse, les troubles du sommeil, l'amnésie et les troubles cognitifs sont des aspects particulièrement importants de la déficience en magnésium.
  7. Le test de supplémentation orale en magnésium est le meilleur outil de diagnostic pour déterminer l'importance du magnésium dans le corps.

Mortalité en cas de déficience en magnésium

En 2006, la revue Epidemiology a rapporté que les hommes dont le taux de magnésium était le plus élevé par rapport au groupe dont le taux était le plus faible présentaient un risque de décès de 40 % inférieur pour tous les types de cancer et de maladies cardiovasculaires connus. Une étude publiée en 2014 a documenté un risque de décès toutes causes confondues inférieur de 34 % chez les hommes et les femmes ayant un apport plus élevé en magnésium.

L'inverse est également observé dans l'étude publié en 2014 sous le titre « L'hypomagnésémie chez les patients hospitalisés est associée à une augmentation de la mortalité ». Dans cette étude, les chercheurs ont conclu que « la prévalence de l'hypomagnésémie dans les hôpitaux est très élevée. Elle est associée à une mortalité plus élevée et à une hospitalisation plus longue dans notre population. Il peut être un outil précieux pour prédire la morbidité et la mortalité. Bien qu'aucun rôle causal ne puisse être défini pour ce problème à l'heure actuelle, le faible coût et les inconvénients minimes de la mesure du magnésium justifient son étude systématique et sa supplémentation chez les patients ». Pourtant, là encore, on mesure ces valeurs par un test de magnésium sérique se révélant très imprécis.

Dre Carolyn Dean

Article 1 / 41 Article suivant
Attention !
Ces pages sont uniquement destinées à des fins d'information et ne doivent jamais remplacer un avis médical.
Catégories

Navigation rapide
Avis de non-responsabilité
À travers ces informations nous ne traitons pas, ne diagnostiquons pas, ne guérissons pas et n'essayons pas de prévenir des maladies. Aucun conseil ni aucune affirmation des clients qui nous ont laissé des commentaires ne suggère en aucune façon un résultat sur la santé dû à l'utilisation de nos produits. Les résultats sont variables. Aucune déclaration contenue dans ce site ne peut se substituer à un avis médical, à la prévention et au traitement professionnel.

Picomineral.fr

ReMinéralisez-vous ! Minéraux hautement absorbables par la Dre Carolyn Dean - RnA ReSet

Nouvelles